Soirée Entre Amis

Comme son nom l'indique, ici, c'est entre amis, juste pour profiter d'un instant, d'une blague, d'une pause...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FAI Piratage : la ministre de la Culture - Free à l'ordre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inco



Féminin
Nombre de messages : 4204
Age : 46
Je suis .... : Devant toi
Date d'inscription : 15/01/2005

Feuille de personnage
test: 0

MessageSujet: FAI Piratage : la ministre de la Culture - Free à l'ordre   Sam 13 Oct - 20:32

FAI
Piratage : la ministre de la Culture rappelle Free à l'ordre
Estelle Dumout, publié le 12 octobre 2007

Technologie - Christine Albanel considère que le service dl.free.fr facilite le piratage de fichiers protégés par le droit d’auteur. Elle demande au FAI de restreindre ses capacités, voire de le fermer. Et met dans la balance l’attribution de la quatrième licence 3G.

Mauvaise semaine pour Free. Après le rejet de sa candidature à la quatrième licence 3G, la société se fait tirer l'oreille au sujet de son service de stockage et de partage de fichiers dl.free.fr. La ministre de la Culture, Christine Albanel, s'est entretenue le 11 octobre avec Maxime Lombardini, le directeur général du fournisseur d'accès à internet.

Elle lui a « manifesté sa réticence face aux nouvelles caractéristiques » de ce service, « une évolution qui permet de transporter des fichiers beaucoup plus volumineux, réduisant la durée de téléchargement d'un film à quelques minutes ».

À lire aussi
Un tiers des fans de Radiohead a téléchargé le dernier album sans payer
Musique sans DRM : Yahoo défie les maisons de disques
BitTorrent propose un accélérateur de téléchargement pour éditeurs de contenu
Piratage : les FAI proposent un système de radars à la mission Olivennes
P2P : les majors américaines font condamner une internaute à 222 000 dollars d'amende
Piratage : la filière cinématographique mise en cause par la SACD
Rappel des faits : courant septembre, le FAI apporte discrètement des modifications au service dl.free.fr, qui autorisent notamment l'échange de fichiers au sein d'une même communauté, et augmente fortement l'espace de stockage proposé. Même si Free se défend de n'avoir jamais communiqué officiellement sur le sujet, sa communauté d'utilisateurs répandent rapidement l'information.

Le FAI était déjà dans le collimateur des ayants droit à cause de ses newsgroup binaires, qui permettaient aussi l'échange illicite de fichiers protégés par le droit d'auteur. La justice l'a d'ailleurs contraint à fermer l'accès à 14 de ces groupes de discussions, début septembre.

Les fonctionnalités supplémentaires ajoutées au service dl.free.fr ont donc suscité la colère des représentants de la musique et du cinéma. L'initiative de Free était d'ailleurs maladroites, au moment même où tous les acteurs du secteur se sont retrouvés à témoigner devant la mission Olivennes sur leur volonté de lutter contre le piratage.

Les ayants droit derrière la ministre

Un point que Christine Albanel s'est chargée de rappeler à Maxime Lombardini : « Même si tel n'est pas l'objet du service conçu par Free, il permet aux internautes de télécharger anonymement et massivement des contenus pirates. » Elle demande donc à Free de restreindre l'accès de son service à des communautés fermées, voire de supprimer purement et simplement dl.free.fr.

« Si les mesures élémentaires de protection ne sont pas prises, alors ces services sont des instruments mis gracieusement à la disposition des pirates de la Toile », poursuit la ministre. Son intervention ravit les ayants droit du cinéma, dont l'ARP (société civile des auteurs réalisateurs producteurs) qui stigmatise le double langage de Free.

Mais Christine Albanel ne s'arrête pas là puisque son communiqué se termine par une phrase lourde de sous-entendus : « L'engagement tangible de Free dans la lutte contre le piratage est un prérequis essentiel à l'examen de leur dossier d'attribution d'une quatrième licence de téléphonie 3G. »

Autrement dit, Si Free n'a pas renoncé à ses revendications sur l'obtention de la 4e licence 3G, la ministre de la Culture laisse clairement entendre que la décision finale pourrait être autant politique que réglementaire.

Contacté par ZDNet.fr, Free s'est refusé à tout commentaire sur cette affaire.

Par Estelle Dumout, ZDNet France

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39374410,00.htm

_________________
Pour moi, l'amitié même virtuelle est toujours réelle
Revenir en haut Aller en bas
 
FAI Piratage : la ministre de la Culture - Free à l'ordre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeux Free (Alien Assault)
» Free Box => installation AIDE
» Free Online Draft [SoM] dispo
» [SW SB FREE] Campagne Acte O : petit Moff deviendra grand
» [Culture] Glossaire Japonais.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soirée Entre Amis :: le forum :: Informatique :: Informatique-
Sauter vers: