Soirée Entre Amis

Comme son nom l'indique, ici, c'est entre amis, juste pour profiter d'un instant, d'une blague, d'une pause...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le trou noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fenwe

avatar

Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 42
Je suis .... : un passionné
Date d'inscription : 10/04/2006

Feuille de personnage
test: 0

MessageSujet: le trou noir   Mer 4 Oct - 22:19

Il connaissait les mouvements par cœur, c'est pour cela qu'il n'allumait jamais. Alors quand la lumière de l'extérieur s'éteignit il se trouva dans le noir. Les ténèbres l'envahirent ou plutôt l'obscurité, visuelle tout d'abord. Car cette obscurité ce noir est bien plus visible, voir palpable, qu'une lumière vive tel qu'un flash aveuglant. Et quand le noir se marie à la solitude il enfante la peur. La peur excite les sens et comme toute excitation elles créaient ses propres fantasmes. Ces yeux s'habitua au néant qui l'entourait. C'est alors qu'il les vit, les ombres, les nuages d'ombres, ces entités impalpables, à la fois proches et lointaines, pouvant tombées sur vous sans prévenir. Elles décrivirent des formes qui changeait au gré du vent; telles des muses ténébreuses d'une symphonie nocturne. Elles apparurent d'abord sous la porte, d'abord timide puis de plus en plus foncé, noir, sinistre.Du noir recouvrant du noir. Elles changèrent à nouveau. Elle devinrent de longs doigts qui s'approchaient lentement pour l'attraper et le tirer sous la porte. Il ne bougea pas. Il ne le put.

Il regarda ces filants s'étirer et s'approcher. S'attirer encore, jusqu'à rejoindre sa propre ombre. Alors ces images en négatif devinrent, dans son esprit, racines. Il était emprisonné. La terreur le prit. Il voulut s'échapper. Échappé à ses lianes, ses racines issus de ses peurs d'enfant. De la peur atavique du noir. Il leva la tête. Il se vit dans son mètre carré, entouré de ses quatre murs. Non pas des murs, des frontières, des limites, des montagnes, des hauteurs infranchissables. Chaque carreau de mur était une étapes de sa vie. Plus il voulait monté plus il se sentit tombé, chuté, régressé, redevenir enfant. Il voulait se réfugié sous le lit.

- Maman laisse la lumière allumé.

Il se vit au fond de son lit et entendit sa mère lui répondre:

- Alors le grands méchants loups te verra quand tu dormira!

-S'il te plait maman éteint.

Alors sa mère lui répondit:

-Alors tu ne le verra pas quand il te croquera!

Il vit les crocs géant du chien, Carcaroth, le chien de l'enfer. Ces crocs l'engloutirent en un instant d'éternité. Il était dans le néant. Il n'était plus. Il n'y avait plus de conscience., plus rien, un trou noir qui absorbait tout ce qu'il avait put être.

Sauf,: si, il y eu une vibration, une contradiction, un dilemme.

Si j'allume je vois le loup.

Si j'éteints je ne le verrait pas me manger.

Si j'allume, si j'éteints, si j'allume, si j'éteints, ...

Ces vérités alternatives vibraient comme un pulsar, un phare dans son esprit.

Si j'allume, si j'éteints, ...

Un éternité de recommencement qui pourrait se résumé à une période

Si j'allume, si j'éteints, ...

Lentement, le pulsar se mit en phase avec le trou noir et le trou noir se rapprochait du pulsar.

Une symbiose. La symbiose d'un dilemme.

La lumière éclaire les ténébres.

Les ténèbres absorbe la lumière.

La voie est la.

La lumière montre le problème.

Les ténèbres cache la solution.

Il se leva, appuya sur l'interrupteur.

La lumière jailli, il ouvra la porte et s'engouffra dans l'obscurité de l'extérieur.

Fenwë
Revenir en haut Aller en bas
http://legral.free.fr
 
le trou noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le trou noir de l'enfer
» Simulation Trou noir ! [11/09 -> 18/09]
» Consoles de salon : le trou noir depuis 2006
» Un trou noir dans Super Smash Bros Melee
» THE BLACK HOLE / Le trou noir (MEGO) 1980

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soirée Entre Amis :: Plaisir et Joie de Vie :: Vos Paroles à Vous :: L'évasion Lyrique-
Sauter vers: